orgues                     églises                  musique              liturgie                reportages                 fêtes              histoires à méditer    
 


église st Jean-Baptiste...
témoignage de la générosité des paroissiens

...bâtie en 1889 de style roman, fut achevée en 1890 - Architecte Louis Alary.
Le clocher date de 1899.
Les chapelles latérales du transept ont été ajoutées en 1930.

Les fonts baptismaux proviennent de l'ancienne église de Noisy-le-Grand, et datent du XIIème siècle.
L'église st Jean-Baptiste, un témoignage de générosité >>>   ici  

Le Perreux
Val-de-Marne
-------------------------

Le nom de Perreux du latin Petrosa, fut donné au site par les moines de l'abbaye de Saint-Maur au XIIIè siècle,
il évoque la nature pierreuse du sol.

  
église st-Jean-Baptiste
 


église st-Jean-Baptiste

Paroisse de la Sainte-Trinité




Les habitants sont les Perreuxiens.

 


Vierge Noire de st Gervasy-reproduction
reproduction

       Surprise de dernière minute !      

Depuis Octobre 2003, la Paroisse de la Sainte-Trinité du Perreux à enrichi son patrimoine, grâce à la générosité d'un donateur parisien.
En effet, une reproduction de la 

       Vierge Noire de Saint-Gervasy (Puy de Dôme)       

un des plus beaux spécimens de Vierges Noires, est venu orner la nouvelle Maison Paroissiale.

>>>    ici    <<<

Entrons maintenant dans l'église...


Dès la grand-porte franchie, notre regard est attiré par la fresque de 1924 surmontant le maître autel, et les arches séparant l'autel de la verrière en oeil de boeuf, où se trouvent trois vitraux millésimés datant de 1889.

nef
n° 29


" Les anges adorant le Seigneur "
fresque de 42 m2 réalisée en 1924
par le peintre Adolphe Deteix.

choeur
n° 24

 

  
St Jules
n° 13
St Jules
 

Ascension
n° 15
Ascension du Christ

St Jean-Baptiste
n° 14
St Jean-Baptiste

St Jules et St Jean-Baptiste ont été offerts par
Madame CRESPIN.

l'Ascension du Christ par
Mgr BRUN, Prélat de la maison de sa Sainteté.

De nombreux autres vitraux ornent cette église, dont certains datent de la construction de l'église en 1890.
Vitraux commentés    ici    


  Les fonts baptismaux du XIIè siècle 

sont en partie constitués d'un bénitier en marbre, qui provient de l'ancienne église de Noisy-le-Grand. Celui-ci fut donné à la commune par le conseiller municipal M. Barrau. Derrière le bénitier, on peut voir les trois vitraux offerts par M. Chauvin et Melle Maupetit, ceux-ci représentent de gauche à droite :


une chapelle
n° 36


Vitraux
n° 36b

La prière
L'Apothéose
et
La Méditation
de Sainte Thérèse de Lisieux.

  Le Presbytère - 1890 

Tout comme l'église, la construction du presbytère est commencée en 1890. Sur sa façade, une décoration en céramique a pour motif une croix et un drapeau, symboles chrétien et national, et une banderole avec pour texte " Dieu et patrie ".


Presbytère
n° 42 - presbytère actuel

statue
n° 43


  Les Orgues symphoniques Cavaillé Coll - 1890

>>>   ici   <<<

tribune
Au- dessus de la grand-porte face à l'autel


Orgues
13 jeux réels


  Fermer la fenêtre ---------------------- L'ART DU TEMPS LIBRE -------------------- HAUT de PAGE
Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 - L'église st Jean-Baptiste témoignage de générosité -


Lors de l'érection du Perreux en commune distincte en 1887, le vieux problème du lieu de culte revient à l'ordre du jour. Jusqu'à présent les paroissiens se rendaient à l'église Saint-Saturnin de Nogent-sur-Marne, puis dans une chapelle située dans l'actuelle rue des Fratellini. Ces deux solutions provisoires n'étant qu'un pis aller, le tout nouveau conseil municipal donne son accord pour la construction d'une église, tout en précisant qu'aucun budget ne sera accordé.

Il faut attendre 1890 pour que, grâce à une souscription publique, l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste commence à être édifiée. Elle est consacrée par le
cardinal Richard et ouverte au culte le 7 avril 1890. Bien que d'un intérêt historique limité dans le temps, l'église du Perreux est intéressante tant elle témoigne de la générosité de ses paroissiens. Une plaque de marbre noir, scellée près de l'entrée de l'église, rappelle les noms des donateurs. L'édifice inspira au peintre Maurice UTRILLO (1883-1955), deux de ses oeuvres datée de 1938.
 

-------------------------  L'ART DU TEMPS LIBRE ---------- HAUT de PAGE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Les vitraux -


Certains vitraux datent de la construction de l'église en 1890. Les deux verrières représentant
Saint-Jean-Baptiste et Saint-Jules, placées actuellement dans la chapelle de la sainte vierge, comportent un millésime 1889. Elles ont été offertes par Madame CRESPIN et encadrent le vitrail représentant l'Ascension, offert par Monseigneur BRUN, Prélat de la maison de sa Sainteté.

Des membres du Conseil de fabrique tinrent à offrir des vitraux pour orner " leur " construction. Ainsi, dans la nef en partant de l'entrée de l'église, à gauche il sera possible d'admirer le vitrail dédié à Sainte-Jeanne d'Arc, offert par la famille JOLIVET, puis celui de Saint-Saturnin don de la famille BOURGOIN. Celui représentant Jean remettant les clefs du Royaume à Saint-Pierre a été offert par M. DEVILLE, Président du Conseil de fabrique, le suivant par Monsieur HURPOT.

Dans les vitraux fenêtres hautes, nous pouvons voir successivement, un vitrail offert par plusieurs paroissiens, puis le suivant, don de l'Abbé BOURBON, Vicaire à Nogent, celui offert par Melles LEFEBVRE et CONDAS et enfin celui offert par Mr et Mme GARNIER en souvenir de la naissance de leur fils Marcel.

En repartant de l'entrée de l'église mais cette fois-ci à droite nous pouvons voir un vitrail qui n'est pas d'inspiration religieuse, c'est celui offert par Mme BONTEMPS en souvenir de son fils et qui évoque également le souvenir de deux vicaires de la paroisse tombés, eux aussi, pour la France en 1914 - 1918.
Le suivant dédié à Saint-Lucien est un don de Mme MULLER, le troisième représente Sainte-Anne et a été offert par Mr et Mme DEVILLE, le suivant dédié à Sainte-Eugénie (ci-dessus) est un don de Mme JOLLY.

Dans les vitraux fenêtres hautes, le premier a été offert par l'Abbé PATIN, Vicaire à Saint-Merri à Paris, ancienne paroisse de l'Abbé Ferdinand, le suivant est un don anonyme.
L'
Abbé Ferdinand avait intéressé bien des personnes à la construction de l'église du Perreux. Les enfants de la première communion en 1889 se cotisèrent pour acheter un vitrail pour l'édifice qui se construisait sous leurs yeux. Peut-être que quelques parents vinrent en aide à leur juvénile générosité, c'est le troisième vitrail.

Enfin le quatrième est un don de Melle JACQUEMARD. Dans le déambulatoire, Mr HUBERT offrit en Avril 1900 un vitrail représentant Saint-Hubert (ci-dessus), son saint patron. cette verrière gravement endommagée pendant la dernière guerre ne fut restaurée qu'en 1987 par le maître verrier Van Der Steene.
Le vitrail à l'opposé de celui de Mr Hubert a été offert par Mr et Mme LAVILLE-FERMINET. Deux tableaux complètent la décoration du déambulatoire, ils résultent d'un don de la famille RUBY-ARMAND, ils représentent, l'un Saint-Augustin et sa mère, l'autre Sainte-Thérèse d'Avila.
Lors du 2ème agrandissement de l'église, l'Abbé Erard sut attirer la générosité de nombreux donateurs. Dans la chapelle de Saint-Joseph, les deux petits vitraux encadrant l'autel ont été offerts par Melles CADLON. Ils complètent les deux grandes verrières ; Saint-Joseph don de la famille CARYTON, et Mater Dei dont le donateur est inconnu.

Dans la chapelle du Sacré-coeur, des petits vitraux encadrent également l'autel, l'un dédié à Saint-Paul, don de Mr et Mme MESMIER-RONDOT, l'autre dédié à Sainte-Marguerite Alacoque est un don de Mme TOLMAN, le grand vitrail représente Sainte-Marguerite, don de la famille VINCENT-PETIT. On ne connaît pas le donateur de celui représentant Sainte-Hélène. Il existe encore dans les petites chapelles de Sainte-Thérèse et de Sainte-Jeanne d'Arc, des petites verrières. Celles de la chapelle de Sainte-Thérèse représentent : la Prière, l'Apothéose et la Méditation de la Sainte de Lisieux. elles furent offertes par Mr CHAUVIN et Melle MAUPETIT.

Dans la chapelle de Sainte-Jeanne d'Arc, les verrières représentent Sainte-Marguerite, Saint-Maurice, don de Mr et Mme THIEFAINE en mémoire de leur fils et Saint-Paul. A l'autel on peut voir un médaillon dû à Real Del Sarte. Il est rare que les paroissiens utilisent les petites entrées latérales. C'est pourquoi peu d'entre eux connaissent les vitraux de Sainte-Bernadette don de Mme CAILLETTE, de Saint-Jean Marie Vianney, Curé d'Ars donné en souvenir de trois prêtres, Sainte-Clothilde don des enfants de Marie et Saint-Louis offert par les Noëlistes. Ils n'en contribuent pas moins à l'ornementation de notre église.
Enfin pour terminer il faut noter que le choeur est éclairé par deux verrières en forme d'oeil de boeuf.
 

HAUT du TEXTE ----------------  L'ART DU TEMPS LIBRE ---------------- RETOUR