ORGUES EGLISESPHOTOS INFORMATIQUE


n° 49
La nouvelle Maison Paroissiale...

...en réponse aux besoins pastoraux recensés par l'Équipe d'Animation Paroissiale : cinq salles de réunion ou catéchisme, une grande salle de 120 m2 (avec cuisine et sanitaire attenants), un local d'accueil, un secrétariat, un bureau pour la comptabilité, un espace la fois rationnel et convivial pour les animateurs de la catéchèse et de la liturgie, un large hall d'entrée et des sanitaires accessibles aux personnes handicapées.

Bénédiction par notre évêque, Monseigneur Labille, de la Maison paroissiale qui, située en vis-à-vis du presbytère, se tourne généreusement vers le parvis d'une église qui se veut accueillante. Annonçant sans ostentation mais sans complexe non plus son identité, son seuil est surmonté d'une croix (ci-dessus).



n° 56 


n° 50


Quels noms pour les différentes salles ?

 
n° 55
Parmi les diverses propositions faites par les paroissiens, l'Équipe d'Animation Paroissiale a retenu le registre qui lui semblait à la fois bien identifier cette maison et résister le mieux à l'usure du temps   ici 

Les enfants et musiciens apportèrent leur participation chantante
au texte de la chanson rédigée par
Gwenaëlle...  ici 


n° 77

n° 7

Mr Claude SOALHAT, Généreux donateur parisien,
ancien Directeur des services commerciaux de la Réunion des Musées Nationaux à Paris,
a pu présenter aux intéressés, la Vierge en majesté de Saint Gervasy, qui, dans le hall d'entrée, accueille désormais, les visiteurs   
ici   


n° 47

n° 80


n° 86


n° 88

  Pour terminer cette inauguration...



n° 83
...un cocktail
préparé par chacun,
fut partagé pour la joie
des petits et des grands.

Page précédente --------------- L'ART DU TEMPS LIBRE ---------------     HAUT de PAGE   
Retour à l'accueil

En précisant le titre du reportage et le numéro des photos concernées,
les personnes ne désirant pas apparaître dans celui-ci
le signaleront à l'auteur, qui s'empressera de faire le nécessaire.  

 

 


...des noms résistants à l'usure du temps...

...l'Évangile.

Au rez-de-chaussée, des lieux évangéliques :
Cana - désignation qui s'est vite imposée pour la grande salle où pourront se dérouler, parmi bien d'autres manifestations, des vins d'honneur après les mariages, Tibériade et Béthanie.

Á l'étage, des sites hautement symboliques :
le
Jourdain, le puits de la Samaritaine, le jardin des Oliviers, sans oublier le chemin d'Emmaüs pour l'espace dédié aux catéchistes et animateurs liturgiques.

Il n'est pas jusqu'au petit local de rangement qui pourra évoquer l'Évangile... et pour cet espace Capharnaûm, une signalétique spécifique semble superflue !

RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sur l'air de San Francisco de Maxime Le Forestier...
" C'est une maison bleue... "


C'est une maison rose 
Qui, près de l'église, se pose.
Marie nous accueille,
Elle tend son enfant,
Nous passons le seuil,

Et nous sommes confiants.

Liturges et catéchistes 
Sur les chemins d'Emmaüs,
Témoignent sans relâche 
Auprès des enfants
Et même des plus grands,
D'un Dieu qui est proche.


Et les cloches nous appellent,
Martine envoie ses courriels,
Merci à tous !!!! 

Merci à vous, Claude et Denise, Sylvaine, 
Merci à vous !!!!! 

On se retrouve ensemble 
Après 15 ans de projets.
Dans la salle Cana,
Le vin sera bon,
L'herbe verdira
Près de la maison.

L'eau qui abonde ici
Sera source jaillissante.
Elle nous purifie,
Et nous fait Chrétiens
au bord du Jourdain
Ou en Samarie.

Et ces lieux de l'Évangile
Seront repères dans la ville,
Merci à tous !!!! 

Merci à vous, Michel et Jean Léon, 
Merci à vous !!!!! 

C'est une maison rose 
Que le diocèse nous propose.
L'appel de Michel,
Chacun son écot,
Des pierres et des pots 
L'a rendue bien belle.

Peuplée de Perreuxiens 
De prière et de musique. 
Peuplée de lumière
Elle chante son Dieu, 
Un Dieu qui espère 
Et nous rend heureux.

Et l'Esprit en nous résonne,
Et la Parole se donne,
Merci à tous!!! 

Merci à vous, Philippe, Albert, Bernard,
Merci à vous !!!!

RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     La Vierge en majesté de Saint Gervasy    


On la connaissait sur la couverture du livre " L'art roman en Auvergne " des éditions du Zodiac.
Sa somptuosité, le mystère de la signification de sa noirceur, sa modernité, m'incitèrent, alors que j'étais Directeur des services commerciaux de la Réunion des Musées Nationaux, à faire exécuter un moulage de la Vierge afin d'enrichir la collection de vierges sculptées de l'atelier de moulage du musée du Louvre.
C'est ainsi qu'au printemps 1983, un des techniciens hautement qualifiés de l'atelier, fut chargé d'effectuer sur place en Auvergne, une empreinte de la Vierge dans l'église de Saint Gervazy.

Malheureusement, le 18 juin de la même année la Vierge fut volée. Grâce au moulage, la paroisse qui en reçut un exemplaire, put la remplacer en attendant que l'original soit retrouvé,  ce qui advint dix sept ans après, le 16 juin 2000, dans une vente aux enchères à Madrid où la Vierge fut retrouvée.
En attendant de pouvoir regagner sa paroisse auvergnate, la statue originale est aujourd'hui visible dans le trésor de la Cathédrale de Clermont-Ferrand.

Dimanche 10 octobre, je serai heureux que ce monument de l'art religieux, honore par la présence de son moulage, la Maison paroissiale du Perreux.
                                                                                                     
Claude SOALHAT

RETOUR