Veiller                     Accueillir                  Témoigner              Prier                Pardonner                 Croire             Faire la paix    


--- 6 Décembre ---

Fête de Saint Nicolas (IVème siècle)
--------------------------------------------------------

 Associé aux cadeaux et à la protection des personnes sans défense,
Saint Nicolas a une réputation de bonté.


Saint Nicolas
Saint Nicolas de Bari
sauve un navire du naufrage (vers 1425).
Peinture de Gentile da Fabriano (1370 - 1427)

Fêté le 6 Décembre

***
Il est patron de la Russie, de la Lorraine, des enfants,
des prêteurs sur gage,
des filles non mariées,
des parfumeurs et  des marins.

Le Saint des enfants
du fait que Nicolas est associé aux cadeaux et à la protection des personnes sans défense.

Saint Nicolas

Nicolas, saint patron de la chapelle
Notre-Dame-des-Vernettes
à Peisey-Nancroix (Savoie)

 

       Mais qui est donc St. Nicolas ?    

Nicolas naquit dans les années 260 à Patare en Lycie (région de l'Asie Mineure située entre la Carie et la Pamphylie). Héritier d'une grande fortune, il fut très tôt connu pour son immense générosité. Ainsi raconte-on que dans sa jeunesse,  il sauva trois pauvres filles, que leur père ruiné, destinait à la prostitution. Sa réputation ne cessant de grandir, les Chrétiens de Myre (une autre ville de Lycie) l'élirent comme évêque.
 

    Influant et plein de sollicitude   

- Nicolas sauva son peuple de la famine et du poids excessif des impôts,
- défendit la foi du concile de Nicée en 325 et peu de temps après,
- fut amené à deux reprises, à sauver de la décapitation trois innocents,
  dont il défend la cause avec vigueur auprès du Gouverneur de Myre, et
- auprès de l'empereur Constantin celle de trois officiers injustement condamnés.

Ce sont ces interventions considérées comme miraculeuses, qui chez nous en Occident au XII siècle, furent par erreur d'interprétation, à l'origine de la légende des trois enfants assassinés par un méchant boucher, mis au saloir et ressuscités par St. Nicolas .

HAUT de PAGE 

Rappelé à Dieu en 334, le renom de Nicolas ne tarda pas à se répandre tout d'abord en Orient comme protecteur des prisonniers, des opprimés et aussi des Navigateurs. Mais c'est plus particulièrement à partir de 1087, que sa vénération se répandit en Europe Occidentale, quand des marins de Bari (au Sud de l'Italie) ramenèrent son corps de Myre, pour le sauver des mains de l'Islam, et que pour les Lorrains, Aubert de Varangéville rapporta de Bari à Port (Meurthe et Moselle), une phalange de St. Nicolas ; une relique qui de toute l'Europe attira une foule de pèlerins, des plus humbles aux plus illustres, tels l'empereur Charles IV, Jean le Bon, Charles VII, le futur Louis XI, le Sire de Joinville, sans oublier Jeanne d'Arc en 1429.

Aujourd'hui les pèlerins sont moins nombreux, mais St. Nicolas est toujours vénéré en Lorraine, dans la basilique de st Nicolas de Port (Meurthe et Moselle), particulièrement lors de ces deux fêtes annuelles notamment en Décembre où la cérémonie est exceptionnelle de ferveur et d'enthousiasme avec la procession nocturne instituée par le Sir de Réchicourt, croisé prisonnier à Gaza qui se trouva miraculeusement libéré sur le parvis de l'église de St. Nicolas en 1240 .

HAUT de PAGE

    Les légendes   

Les légendes qui se sont développées à son sujet ont eu plus d'influence que les faits de sa biographie. La plus célèbre, peut-être, raconte son intervention pour sauver l'honneur de trois soeurs frappées par la pauvreté : leur père ne pouvait pas leur donner une dot et, désespéré, s'apprêtait à les livrer à la prostitution. L'ayant appris, Nicolas vint secrètement, de nuit, jeter par la fenêtre de leur maison un sac contenant assez d'or pour la dot d'une des soeurs, et refit deux fois le même geste. Pour cette raison, l'enseigne traditionnelle des prêteurs sur gage consiste en trois sacs d'or.


Avec le temps, cette légende s'est déformée et les trois sacs d'or sont devenus des têtes d'enfants assassinés, que Nicolas aurait découverts et rendus à la vie. Le nombre mystique, " trois " revient fréquemment dans les légendes de Nicolas ; on raconte ainsi qu'il sauva trois prisonniers qui avaient été injustement condamnés à mort, en apparaissant en rêve à l'empereur Constantin pour lui dire leur innocence, ou encore qu'il sauva miraculeusement de la tempête trois marins au large des côtes de Turquie.

Parce qu'il était patron des enfants, sa fête est l'occasion de leur faire des cadeaux. Saint Nicolas est devenu ainsi le prototype du père Noël. La chanson populaire " Ils étaient trois petits enfants " raconte à sa façon sa légende.

HAUT de PAGE

Saint Nicolas

Statue de St Nicolas,
saint patron en l'église de
St-Nicolas-la-Chapelle (Savoie)

Saint Nicolas

Nicolas de Bari,
Gravure rehaussée, v. 1830.

Saint Nicolas

St Nicolas ressuscitant les trois enfants
par G. der Fabriano, 1423.

Saint Nicolas de La Queue-en-Brie - 94width=

Statue de Saint Nicolas,
saint patron de l'église Saint-Nicolas
à La Queue-en-Brie (Val-de-Marne)


Chantons la légende de Saint-Nicolas
 

1) Tant sont allés, tant sont venus, que sur le soir se sont perdus. S'en sont allés chez le boucher, " Boucher veux-tu bien nous loger ? ".

Ils étaient trois petits enfants
qui s'en allaient glaner aux champs.

saint Nicolas chanson

9) Le premier dit " J'ai bien dormi ". Le second dit " Et moi aussi ! "
Et le troisième répondit : " Je me croyais a paradis ! "

2) Ils n'étaient pas sitôt entrés que le boucher les a tués, les a coupés en p'tits morceaux, mis au saloir comme pourceaux.

8) " Petits enfants qui dormez là, je suis le grand Saint Nicolas. "
Et le Saint étendit trois doigts, les petits se lèvent tous les trois.

3) Saint Nicolas au bout d'sept ans, vint à passer dedans ce champs. Alla frapper chez le boucher : " Boucher voudrais-tu me loger ? "

4) Saint Nicolas au bout d'sept ans, vint à passer dedans ce champs. Alla frapper chez le boucher : " Boucher voudrais-tu me loger ? "

5) Saint Nicolas au bout d'sept ans, vint à passer dedans ce champs. Alla frapper chez le boucher : " Boucher voudrais-tu me loger ? "

6) " Du p'tit salé je veux avoir, qu'il y a sept ans qu'est au saloir ! "
Quand le boucher entendit ça, hors de la porte il s'en alla !

7) " Boucher, boucher, ne t'enfuis pas ! Repends-toi, Dieu te pardonnera !
Saint Nicolas alla s'asseoir, dessus le bord de ce saloir.

 Fermer la fenêtre --------------- L'ART DU TEMPS LIBRE ----------- HAUT de PAGE
Art du Temps Libre