ORGUES                             ÉGLISES                   MUSIQUE              LITURGIE                REPORTAGES                 FÊTES             HISTOIRES à méditer    
 

   Les Dimanches de Carême  

  Année A
Évangiles de Jésus-Christ
selon Saint Matthieu et Saint Jean

Premier
Dimanche

Jésus prit le chemin du désert
La tentation de Jésus au désert
     ici     
Deuxième
Dimanche

Relevez-vous et n'ayez pas peur !
La Transfiguration
     ici     
Troisième
Dimanche

Arrive une femme de Samarie,
        qui venait puiser de l'eau...
La Samaritaine
     ici     
Quatrième
Dimanche

Il fit de la boue,
        qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle.
L'aveugle de naissance
     ici     
Cinquième
Dimanche

Jésus dit : Enlevez la pierre
La résurrection
de Lazare
     ici     

Fermer la fenêtre  -------------- L'ART DU TEMPS LIBRE --------------------------- 
L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

  Premier Dimanche de Carême 
- Année A -
Couleur liturgique : violet

  La Tentation de Jésus au désert 

Alors le démon quitta Jésus
Les tentations auxquelles nous sommes affrontés sont à la mesure de notre humanité, à la mesure aussi de notre foi. Cela est inscrit au coeur de notre condition humaine. Le Christ lui-même a été éprouvé par la tentation : il est possible, il nous le montre, de préférer Dieu à soi-même. Oui, la liberté est possible ; elle est le chemin vers Dieu.
 

Tentation de Jésus au désert

  Art du temps Libre, st Matthieu
st Matthieu

" C'est Dieu seul que tu adoreras "
Les tentations du Christ lui furent personnelles, elles ont cependant un caractère universel. L'homme n'accède à Dieu qu'en se mesurant à ses tentations personnelles, et surtout aux tentations qui marquent notre rapport à Dieu. C'est là que nous sommes invités à la conversion. L'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole venant de la bouche de Dieu.


  Évangile de Jésus Christ 

selon saint Matthieu (4,1-11)

Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l'Esprit pour être tenté par le démon. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. LeArt du Temps Libre : Tentation de Jésus tentateur s'approcha et lui dit :
" Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. "
Mais Jésus répondit :
" II est écrit : ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. "
Alors le démon l'emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du Temple et lui dit :
" Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : II donnera pour toi des ordres à ses anges, et ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. "
Jésus lui déclara :
" II est encore écrit : tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. "
Art du Temps Libre :Charlot maître du mondeLe démon l'emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire. Il lui dit :
" Tout cela, je te le donnerai, si tu te prosternes pour m'adorer. "
Alors, Jésus lui dit :
" Arrière, Satan ! car il est écrit : c'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c'est lui seul que tu adoreras. "
Alors le démon le quitte. Voici que des anges s'approchèrent de lui, et ils le servaient.

  Réflexion autour de l'Évangile de ce jour      ici   
 

HAUT de PAGE ------------------- L'Art du Temps Libre ----------------- RETOUR Évangile
  Fermer la fenêtre

L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

   Deuxième Dimanche de Carême  
- Année A -
Couleur liturgique : violet

  La transfiguration 
 
Celui-ci est mon fils bien aimé.
Il y a pour l'humanité, pour chaque homme, un chemin possible vers le bonheur, l'immortalité et la bénédiction de Dieu. Dieu appelle Abraham et sa postérité à recevoir ses bénédictions. Le Christ, au coeur de la révélation, nous manifeste le chemin de la résurrection et de la gloire. Il porte la bénédiction de Dieu.

Art du temps Libre : Transfiguration

Art du temps Libre : st Matthieu
St Matthieu

" Relevez-vous, N'ayez pas peur "
Jésus invite ses apôtres les plus proches à ne pas avoir peur, tandis qu'il leur apparaît, au centre et de la révélation (Moïse) et de la prophétie (Élie), manifestement désigné et investi par l'amour de Dieu pour guider les hommes comme la nuée au désert.

  Évangile de Jésus Christ 

  selon saint Matthieu (17,1-9) 

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une hauteArt du Temps Libre : N'ayez pas peur montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus :
Art du Temps Libre" Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. "
II parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et de la nuée, une voix disait : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! "
Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d'une grande frayeur. Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : " Relevez-vous et n'ayez pas peur ! "
Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre :
" Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. "

  Réflexion autour de l'Évangile de ce jour      ici 
 

HAUT de PAGE ---------------------- L'ART DU TEMPS LIBRE ------------------------ RETOUR Évangile

  Fermer la fenêtre
L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

   Troisième Dimanche de Carême  
- Année A -
Couleur liturgique : violet

Propositions de chants pour ce Dimanche    ici        

  La samaritaine 
 
Si tu savais le don de Dieu
Toute vie vient de Dieu, nous devons la survie dans l'épreuve. Le Christ témoigne avec la tradition juive que Dieu, Père de tous les hommes, est source et donateur de toute vie. En donnant lui-même sa vie pour notre salut, le Christ reçoit et transmet ce don de Dieu.

Art du Temps Libre : La Samaritaine

Art du Temps Libre : st Jean
St Jean

" Nous savons que c'est le Sauveur "
L'eau qui fait vivre d'une part, le salut qui nous rend à la vie d'autre part, sont nécessaires, indissociables et universels. Le Christ en accomplissant l'oeuvre du Père, rend témoignage à ce Père qui veut des adorateurs en esprit de vérité.


  Évangile de Jésus Christ 

selon saint Jean (4,5-42)

Jésus arrivait à une ville de Samarie appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné àArt du Temps Libre : Arrive une femme de Samarie,
        qui venait puiser de l'eau... son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s'était assis là, au bord du puits. Il était environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. Jésus lui dit : " Donne-moi à boire. "
(En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.)
La Samaritaine lui dit : " Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? "
(En effet, les Juifs ne veulent rien avoir de commun avec les Samaritains.)
Jésus lui répondit : " Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : "
Donne-moi à boire ", c'est toi qui lui aurais demandé, et il t'aurait donné de l'eau vive. "
Art du Temps Libre Elle lui dit : " Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l'eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? "
Jésus lui répondit : " Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. "
La femme lui dit : " Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n'aie plus soif, et que je n'aie plus à venir ici pour puiser. (...) Alors, explique-moi : nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut l'adorer est à Jérusalem "
Jésus lui dit : " Femme, crois-moi : l'heure vient où vous n'irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, celui que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit de vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent, c'est en esprit et vérité qu'ils doivent l'adorer. "
La femme lui dit : " Je sais qu'il vient, le Messie, celui qu'on appelle Christ ; Quand il viendra, c'est lui qui nous fera connaître toutes choses. "
Jésus lui dit : " Moi qui te parle, je le suis. " (...)

  Réflexion autour de l'Évangile de ce jour     ici  

 

HAUT de PAGE ------------------ L'ART DU TEMPS LIBRE ---------------- RETOUR Évangile

  Fermer la fenêtre
L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

Quatrième Dimanche de Carême
- Année A -
Couleur liturgique : violet

Propositions de chants pour ce Dimanche    ici        

  L'aveugle de naissance 
 
Je crois Seigneur.
Il y a bien des manières de voir les personnes et les choses. Et bien plus encore de ne pas les voir où d'être aveugle. Agir selon Dieu transforme le regard. Vivre en témoin de la résurrection projette sur les personnes et les choses une lumière active de bonté et de justice. Ce regard nouveau et cette lumière nouvelle établissent dans le monde la perspective du salut.

Art du Temps Libre : l'aveugle de naissance

Art du Temps Libre : saint Jean
St Jean

" Serions-nous des aveugles nous aussi ? "
Le Christ Sauveur rend la vue à l'aveugle. Il rend aussi la vue à ceux qui ne peuvent ou ne savent pas voir ; il leur donne un regard nouveau. Apprendre à voir les guérisons et le salut à l'oeuvre, nous remet en question et nous rend clairvoyants. C'est l'ordre de ce monde qui nous aveugle !


   Évangile de Jésus Christ  

  selon saint Jean (9,1-41) 

En sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance. (...)
Il cracha sur le sol, et avec sa salive, il fit de la boue qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle, et il lui dit : " Vas te laver à la piscine de Siloé " (ce nom signifie : " envoyé "). L'aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.Art du Temps Libre : vas te laver à la piscine de Siloë
Ses voisins, et ceux qui étaient habitués à le rencontrer -car il était mendiant- dirent alors :
" N'est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? "
Les uns disaient : " C'est lui. " Les autres disaient : " Pas du tout, c'est quelqu'un qui lui ressemble. "
Mais lui affirmait : " C'est bien moi. " (...)
On amène aux pharisiens cet homme qui avait été aveugle. Or, c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. A leur tour, les pharisiens lui demandèrent : " Comment se fait-il que tu vois ? "
II leur répondit : " II m'a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et maintenant je vois. " Certains pharisiens disaient : " Celui-là ne vient pas de Dieu, puisqu'il n'observe pas le repos du sabbat. " D'autres répliquaient : " Comment un homme pécheur pourrait-il accomplir des signes pareils ? "
Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s'adressent de nouveau à l'aveugle :
" Et toi, que dis-tu de lui, puisqu'il t'a ouvert les yeux ? "
II dit : " C'est un prophète. " (...)
Ils répliquèrent :
" Tu es tout entier plongé dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? "
Et ils le jetèrent dehors.
Jésus apprit qu'ils l'avaient expulsé. Alors il vint le trouver et lui dit :
" Crois-tu au fils de l'homme ? "
II répondit : " Et qui est-il, Seigneur, pour que je crois en lui ? "
Jésus lui dit : " Tu le vois, et c'est lui qui te parle. "
II dit : " Je crois, Seigneur ", et il se prosterna devant lui.

Jésus dit alors :
" Je suis venu en ce monde pour une remise en question : pour que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. "
Des pharisiens qui se trouvaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent :
" Serions-nous des aveugles, nous aussi ? "
Jésus leur répondit : " Si vous étiez des aveugles, vous n'auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : " Nous voyons ! " votre péché demeure. "

  Réflexion autour de l'Évangile de ce jour      ici 

HAUT de PAGE ------------------- L'ART DU TEMPS LIBRE --------------------- RETOUR  Évangile

  Fermer la fenêtre

  L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

   Cinquième Dimanche de Carême  
- Année A -
Couleur liturgique : violet

  La résurrection de Lazare 
 
" Je suis la résurrection et la vie "
La mort est notre horizon, et le bonheur notre perspective. La Bible est le livre de la promesse : promesse par Dieu d'une terre des vivants. Dans le Christ et son Esprit, nous avons maintenant un nouvel horizon : la vie divine, et une perspective nouvelle : la Résurrection. Seuls l'amour et l'amitié permettent de comprendre et d'actualiser ce passage de la mort à la vie. Ne dit-on pas de Jésus lorsqu'il ressuscite Lazare :
                      
" Voyez comme il l'aimait ! "

Art du Temps Libre : Résurrection


Art du Temps Libre : saint Jean
St Jean

" Voyez comme il l'aimait ! "
Seule l'amitié vécue peut saisir l'esprit de la résurrection et faire oeuvre dans ce sens. Saint Paul le dira : " Si les morts ne ressuscitent pas, alors le Christ n'est pas ressuscité ". Suivons le Christ, faisons oeuvre de vie, oeuvre de résurrection.


   Évangile de Jésus Christ 

  selon saint Jean (11,1-45) 

Un homme était tombé malade. C'était Lazare. Ses deux sœurs envoyèrent dire à Jésus :
                                                  " Seigneur, celui que tu aimes est malade. "
En apprenant cela Jésus dit :
" Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. "
Jésus aimait Marthe et sa soeur, ainsi que Lazare.
Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura pourtant deux jours à l'endroit où il se trouvait ; alors seulement il dit aux disciples : " Revenons en Judée. "
Quand Jésus arriva, il trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Lorsque Marthe apprit l'arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison. Marthe dit à  Jésus :
" Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que, maintenant encore. Dieu t'accordera tout ce que tu lui demanderas. " 

Jésus lui dit : " Ton frère ressuscitera "
Marthe reprit : " Je sais qu'il ressuscitera au dernier jour, à la résurrection "
Jésus lui dit :
" Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi même s'il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? "
Elle répondit :
                       " Oui, Seigneur, tu es le Messie je le crois ;
                                                 tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. "
II demanda :  " Où l'avez-vous déposé ? "
Ils lui répondirent : " Viens voir, Seigneur "
Alors Jésus pleura. Les Juifs se dirent : " Voyez comme il l'aimait ! "
Mais certains d'entre eux disaient :
" Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas empêcher LazarArt du Temps Libre : Enlevez la pierrewidth=e de mourir ? "
Jésus repris par l'émotion, arriva au tombeau.
C'était une grotte fermée par une pierre Jésus dit : " Enlevez la pierre. "

Marthe, la sœur du mort, lui dit :
        " Mais Seigneur, il sent déjà ; voilà quatre jours qu'il est là. "

Alors Jésus dit à Marthe :
                            " Ne te l'ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. "
On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit :
" Père, je te rends grâce parce que tu m'as exaucé. Je savais bien, moi, que tu m'exauces toujours mais si j'ai parlé, c'est pour cette foule qui est autour de moi, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé. "
Après cela, il cria d'une voix forte : " Lazare, viens dehors ! "
Et le mort sortit, les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit :
                     " Déliez-le, et laissez-le aller. "
Les nombreux Juifs qui étaient venus entourer Marie et avaient donc vu ce que faisait Jésus crurent en lui.
 

   Réflexion autour de l'Évangile de ce jour       ici 
 

HAUT de PAGE ------------- L'ART DU TEMPS LIBRE --------------- RETOUR  Évangile

  Fermer la fenêtre

  L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Réflexions autour de l'Évangile


" La tentation de Jésus au désert "

Jésus n'a pas seulement été éprouvé au désert de Juda, puisqu'il nous est dit qu'il a " été tenté en tout ". Mais ces trois tentations inscrites au début de sa vie publique gardent pour nous une valeur, non seulement historique, mais  plus encore théologique et symbolique. Voyez plutôt !

  Première tentation 
" Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent du pain. "Art du Temps Libre : le diable tente Jésus
C'est la tentation du peuple au désert captant la manne pour la stocker. C'est notre tentation de nous arrêter aux seules nourritures terrestres et de chercher à tout avoir dans l'immédiat quand il nous est proposé de tout recevoir pour en être comblé dans l'éternité. La réponse de Jésus au tentateur ne sort pas de ses entrailles, mais de son cœur. Il dit ce qu'il " lit ". Il répond : " Ce qui est écrit ", et tout Fils de Dieu qu'il est, il obéit.
C'est dans l'Écriture, pour nous aussi, que réside la source de tout discernement. " L'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. ". L'homme voudrait du pain pour sa bouche. De la bouche de Dieu sort la parole de vie qui est nourriture éternelle. Nous pouvons alors recevoir aussi dans nos mains le pain que, " chaque jour ", nous donne sa main !

  Deuxième tentation 
" Si tu es le Fils de Dieu jette-toi en bas. "
Et le diable de citer l'Écriture que pourtant il bafoue :
" II a pour toi donné ordre à ses anges de te garder en toutes tes voies. "
Au jardin d'Eden, le diable déjà parlait ainsi :
" Alors vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux. "
Dans sa traversée du désert, le peuple murmurait contre Dieu en revendiquant des prodiges venant du ciel. Incessante tentation en nos vies de mettre Dieu au service de nos idées, voire de nos caprices, en demandant des signes. Que va répondre Jésus ? Puisque le Malin le tente subtilement en lui citant une parole de l'Écriture, il lui répondra clairement en lui citant le reste de l'Écriture : " II est encore écrit ". Tentation combien actuelle, même dans l'Église, de justifier nos attitudes, nos choix, nos propos, nos silences, nos absences, en nous appuyant sur un seul aspect de l'Évangile, quand il faut l'accepter dans la totalité de ses exigences sans trafiquer sur les iotas. Mais si nous gardons et vivons selon la Parole de Dieu en son entier, alors le mal recule et nous sommes sauvés !

  Troisième tentation 
" Tout cela je te le donnerai si, tombant à mes pieds, tu te mets à m'adorer. "
C'est la tentation de l'abandon en face des exigences de l'humilité et de l'adoration. Tentation d'Adam et chute du premier homme qui veut se faire dieu sans Dieu. Tentation du peuple et chute d'Israël qui adore un veau d'or ; quotidiennement, tentation de nos petites idolâtries face à la radicalité de l'absolu de Dieu qui nous invite à tout quitter " pour ne servir que lui seul ". Mais," le Nouvel Adam, lui, est céleste " et devant une alternative aussi radicale , il répond par une position encore plus absolue : " C'est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras et lui seul. " Seul en face du Seul. Il pourra ainsi nous attirer tous vers lui pour que nous devenions, à la vue du transpercé, " des adorateurs en esprit et en vérité ".

  • La première tentation se passe au désert.

  • La deuxième se situe dans la ville.

  • La troisième se déroule sur la montagne.

Trois " lieux bibliques " où, par excellence, Dieu se donne à l'homme pour que l'homme se donne à Dieu. Nous n'y parviendrons qu'en marchant sur les pas du Fils de Dieu.

Tentation du pain Tentation du Temple Tentation des Royaumes

>>>
 Triple convoitise 
<<<
de la chair des yeux de la richesse

Mais, ni la table, ni la crosse, ni le trône n'ont jamais pu sauver le monde ! Non :

 

C'est le Christ
qui est le pain
C'est l'Esprit
qui est le temple
 Et c'est au Père
qu'appartient le Royaume
 
" le pain vivant " le Temple saint le Royaume des cieux

Père Pierre-Marie DELFIEUX
Fraternité monastique de Jérusalem (Paris).

HAUT de PAGE ------------------- L'ART DU TEMPS LIBRE ----------------- RETOUR Évangile

  Fermer la fenêtre

L'Art de Temps Libre : accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Réflexions autour de l'Évangile

Art du Temps Libre


" La Transfiguration "

La Transfiguration est une figure de la Résurrection. Jésus l'annonce ainsi de manière merveilleuse, prodigieuse, par avance, pour donner à ses apôtres un signe de reconnaissance, le jour où elle surviendra. Et du même coup, elle est pour nous comme un avant-goût de ce que sera ce bonheur de vivre pour toujours dans une beauté inaltérable.

En ce sens, on peut bien avancer que cette mise en scène de l'Évangile, dans ce décor extraordinaire de la montagne environnée de nuées, nous révèle la beauté de Dieu. Oui, somptuosité de Dieu dans l'éclat de son Christ bien aimé, " éblouissant de lumière, le visage resplendissant de soleil ".
Mais la beauté de Dieu n'est pas bien sûr seulement d'ordre esthétique. C'est l'expression même de son être : l'Amour. La beauté va de pair avec l'amour car elle est comme lui : gratuite.
Aussi, s'il nous était demandé :

" Au cœur de votre quotidien, qu'est-ce qui transfigure votre vie ? "

D'emblée, la plupart pourraient répondre : l'amour ! Pleinement d'accord. Mais avons-nous bien réalisé que Dieu-Amour est essentiellement Dieu-Beauté ? " Créés à son image ",Art du temps Libre nous avons autant besoin de beauté que d'amour, car la beauté, comme l'amour, transfigure la grisaille de notre vie. Elle nous attire vers un autre réel que celui de l'enfermement de nos journées. Elle nous révèle que nos lieux de vie ne se limitent pas à ce que nous faisons. Elle nous grandit au-delà de nous-mêmes.

Aussi, de toutes les manières, cherchons la beauté. Elle nous mène à Dieu, à sa gratuité.
Quand prendra fin notre pèlerinage sur la terre... quel paysage, quel visage, quelle musique, quelle politique, quel amour, quelle cité des hommes aimerions-nous voir transfigurés pour l'éternité ? Donnons, dans votre vie, cette valeur de la gratuité, qui contribue largement à nous transfigurer.

Pierre TALEC
Responsable de la Pastorale du tourisme et des loisirs,
pour l'Ile-de-France,

HAUT de PAGE ---------------- L'ART DU TEMPS LIBRE -------------- RETOUR Évangile

  Fermer la fenêtre
L'Art de Temps Libre : accueil   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   Réflexions autour de l'Évangile  


" La Samaritaine "

Tu étais venue puiser de l'eau et tu as trouvé la source de la vie. Tu n'étais pour lui qu'une inconnue, une étrangère, une intouchable. Pourquoi est-ce à toi qu'il a livré les trésors de son cœur ? Tu canalisais ta soif d'Absolu sur des visages humains. Toujours déçus, tes compagnons te quittaient. Le Seigneur t'avait créée pour lui, et ton cœur était sans repos de ne l'avoir pas rencontré. Sur la margelle du puits, au milieu des moissons en attente, ta Art du Temps Libre soif a trouvé son nom, ta soif a croisé un regard. " Si tu savais le don de Dieu ! "

Si tu savais qui est cet homme qui te mendie un verre d'eau. Si tu savais le vrai visage de l'amour, toi que personne n'avait regardée ! Toi, la Samaritaine, toi l'insignifiance, tu es devenue messagère de Dieu. Tu as permis à l'envoyé de Dieu de parfaire l'œuvre du Père.
Sainte Samaritaine, patronne des catéchistes, prie pour nous...

Père Stanislas ROUGIER
Prêtre et aumônier de jeunes (Paris)


Ouverture :

G 321-Sur les routes de  l'alliance
K 158-Dieu qui nous appelle à vivre
G 303-Toi la source des eaux vives
A 14.6-
Dieu nous a tous appelés
 

 

Psaume :
A 187-
Tu es notre Dieu
A 186-Grande acclamation
SM 172-Les sommets des montagnes...
Parole :

G 184.2-En quel pays de solitude
G 208-Vienne l'eau vive en Samarie
L 161-
Avec les premiers témoins

Communion :
E 83-Viens Seigneur étancher notre soif
D 92-Les pauvres mangeront
D 150.4-Mendiant du jour

Action de grâce :
G 548-
Réveille les sources de l'au vive
G 14.60-Dieu se donne lui-même
G 507-
Si tu savais le don de Dieu

Envoi :
G 177bis-
Source d'eau vive
T 146-A ce monde que tu fais
G 277-
Tout recommence


 


 

 

    
Chants de la "
Liturgie Chorale du Peuple de Dieu " tirés du Dominical A d'André GOUZES
 


Kyrie
:  K 071 page 243
Évangile : K 072 page 244 (Tu es Saint Dieu)
Sanctus : K 073 page 245
Notre Père : K 074 page 246
Agneau de Dieu : K 075 page 247
 

Entrée : K 300 - Si tu savais le don de Dieu - page 20
Psaume : K 041 - Aujourd'hui, si vous entendez sa Voix PS. 94 - page 91
Offertoire : K 083 - Dieu n'a pas épargné son propre fils - page 262
Communion : K 320 - Vous tous qui avez soif - page 184

HAUT de PAGE -------------------- L'ART DU TEMPS LIBRE ------------------- RETOUR Évangile

  Fermer la fenêtre
L'Art de Temps Libre : accueil  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Réflexions autour de l'Évangile


" L'aveugle de naissance "

" Dieu est Amour, Dieu est Lumière, Dieu notre Père. "
L' Évangile nous dit que le Christ, envoyé du Père, apporte la lumière. Lui, par qui tout a été créé et par qui tout subsiste. L'Aveugle-né est le symbole de notre humanité, humanité aveuglée sur elle-même et sur sa destinée. Sans le Christ-Lumière, nous croyons voir et nous n'en restons qu'aux apparences quand ce n'est dans les ténèbres.

" Ils ont des yeux et ne voient pas. "Art du Temps Libre, Christ lumière
Avec le Christ-Lumière, nous devenons capables de découvrir, de connaître : le vrai, le bien, le beau. De discerner ce qui est juste et bon. L'infirmité de l'homme est de croire qu'il sait, qu'il voit... tout seul ! Il n'est conscient d'aucune cécité. Ce qu'il croit savoir lui suffit et il reste impénétrable à tous les signes, à tous les appels d'En-Haut. Dieu, en Christ, est amour et lumière. Mais ces deux mots ne seraient-ils pas synonymes ?
L'amour comme la lumière donnent -et eux seuls- sens à notre vie. Ne dit-on pas qu'on ne voit bien qu'avec le cœur ? Et la lumière par excellence, celle qui illumine chaque instant n'est-ce pas de se savoir aimé et d'être capable d'aimer ? D'aimer comme le Christ, avec Lui, en Lui.

" Je vous donne une lumière nouvelle :
aimez-vous comme je vous ai aimés. "

Art du Temps Libre, Christ lumière" Dieu Très-Haut et glorieux, viens éclairer les ténèbres de mon cœur. Donne-moi une foi droite, une espérance solide et une parfaite charité. Donne-moi de sentir et de connaître, afin que je puisse l'accomplir, ta volonté sainte qui ne saurait m'égarer. "
                                           (Prière de St François devant le crucifix de St Damien.)

Frère Paul-Robert DELATTRE, ofm.
Couvent des franciscains (Paris)


Ouverture :
G 79.3-Ouvre mes yeux
A 14.56-Dieu nous a tous appelés
A 124.2-Voyageurs aux pas perdus
G 166-Nos yeux ne voient plus
G 275-40 jours dans le désert

Psaume :
ZI 22.1-Tu es avec moi
ZI 22.2Il-est l'Agneau et le Pasteur
ZI 14.70-Tu es avec moi

Parole :
U 14.69-Dis-nous...se sont ouvert tes yeux
H 26-37-Lumière sur mes pas
E 61.3-Lumière pour l'homme
L 197-Toi qui peut nous guérir
G 304-Lumière du monde
D 358-La Parole a brillé

 

 

Communion :
D 150.4-Mendiant du jour

Action de grâce :
I 311-Réveille-toi Fils de lumière
G 14.60-Aveugles de coeur

 

 

 

 

Envoi :
T 601-Peule de lumière
G 321-Sur les routes de l'Alliance
T 85-Dans le soleil et le brouillard
 

 

 

 

 

HAUT de PAGE ------------------- L'ART DU TEMPS LIBRE--------------------- RETOUR  Évangile

  Fermer la fenêtre

L'Art de Temps Libre : accueil   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Réflexions autour de l'Évangile


" La Résurrection de Lazare "

" II a plu à Dieu de rappeler à Lui son serviteur... "
à comprendre comme un avis de résurrection et non comme la volonté arbitraire du Prince de la Vie qui mettrait un terme à une existence. Dieu n'a aucune connivence avec la mort.

" Je suis la Résurrection et la Vie.
      Celui qui croit en Moi, même s'il meurt, vivra... Crois-tu cela ? "

Art du Temps Libre : RésurrectionII est arrivé quelque chose à la mort depuis que Dieu est venu en notre chair. La mort n'est plus le mot de la fin. Si les avant-goûts de nos amitiés terrestres et de nos tendresses humaines ont déjà tant de charme, que dirons-nous de ces mêmes liens débarrassés de leurs limites ! " De mort il n'y en aura plus. De pleurs, de cris, de peine, il n'y en aura plus car l'ancien monde s'en est allé. " (Apoc.21). Nous sommes enArt du Temps Libre : Crucifixion stage d'amour. Pour apprendre l'enjeu de l'amour, le prix d'un visage, chaque jour nous est donné. La mort est une naissance, un accouchement, une délivrance. Comme le marin retrouve le port après la tempête, comme l'exilé retrouve le sol de la patrie. Au plus fort de la dernière épreuve, j'entends Sa voix :
       " Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis. "

Père Stanislas ROUGIER
Prêtre et aumônier de jeunes (Paris)

HAUT de PAGE ---------------------- L'Art du Temps Libre -------------------  RETOUR Évangile

  Fermer la fenêtre

L'Art de Temps Libre : accueil