ORGUES                             ÉGLISES                   MUSIQUE              LITURGIE                REPORTAGES                 FÊTES             HISTOIRES à méditer    

Mercredi des Cendres...


...essayer d'être plus attentif à la Parole de Dieu.
 


Premier jour du Temps du Carême *, le Mercredi des Cendres marque le souvenir d'Adam condamné après son péché, à retourner à la poussière.Adam et Eve chassés du paradis terrestre Les Cendres sont faites avec des Art du Temps Librerameaux brûlés, elles sont là pour nous rappeler que notre existence est bien fragile et que sans Dieu nous ne sommes pas grand chose. Ce jour  là, les Chrétiens, lors d'une célébration où ils sont marqués d'un signe de croix sur le front avec les Cendres, sont invités à être plus attentifs à la Parole de Dieu, à mieux aimer, à reconnaître leurs fautes et à faire pénitence par des privations.
On appelle cette attitude la "
Conversion" le "Changement de cap !". 
Ce temps du
Carême va durer 40 jours.

* du latin populaire quaresima, du latin classique quadragesima dies, le quarantième jour avant Pâques

Pour en savoir plus  >>>   ici  <<< Pour en savoir plus

 Fermer la fenêtre ----------- L'ART DU TEMPS LIBRE ---------- HAUT de PAGE 
Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Pour en savoir plus


  Pourquoi un mercredi 
Jusqu'au VIIè siècle, le Carême commençait le Dimanche de la  Quadragésime (quadragesima dies, le quarantième jour - en réalité le quarante-deuxième - avant Pâques). Mais en tenant compte des Dimanches, pendant lesquels le jeûne était interrompu, le nombre de jours de Carême effectif jusqu'à Pâques se trouvait inférieur à quarante.Jésus se retire 40 jours dans le désert Pour rester fidèle à ce chiffre (quarante ans de traversée du désert par les Hébreux, quarante jours de jeûne du Christ dans le désert...) on avança le début du Carême au Mercredi précédant le Dimanche de Quadragésime : le mercredi des Cendres.

  Symbolisme des cendres 
Il faut d'abord se rappeler le symbolisme attaché à la cendre dans  l'Ancien Testament et repris dans le rite du Mercredi des Cendres ; la cendre est la représentation à la fois du péché et de la fragilité de l'homme (Sg 15,10 ; Ez 28,18 ; Mt 3,21) ; se couvrir de cendres c'est exhaler sa douleur au sein de l'épreuve, mais c'est aussi manifester sa conscience et son regret du péché (Jdt 4, 11-15 ; Ez 27,30),  signifier son espérance dans la miséricorde de Dieu.

C'est pourquoi au cours de la célébration du Mercredi des Cendres (le plus souvent placée en soirée dans les paroisses maintenant), le front des membres du clergé et des fidèles est marqué d'un peu de cendres ; en même temps le célébrant leur rappelle qu'ils ne sont que poussière  et doivent s'employer à trouver Dieu par la conversion.

  Et après... 
Ainsi est souligné le sens de la période de Carême qui s'ouvre, tout entière orientée vers l'esprit de pénitence, c'est-à-dire le retour sur soi.
Alors que les conditions de la vie contemporaine ont conduit l'Église à alléger les obligations du jeûne et de l'abstinence (qui à l'origine s'appliquaient à tous les jours de semaine pendant l'ensemble du Carême), elle continue de demander aux fidèles de s'y conformer au moins le
Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, les autres jours de Carême devant à tout le moins rester une période de renoncement volontaire, d'ouverture à Dieu et à autrui.

 RETOUR

 Fermer la fenêtre ----------- L'ART DU TEMPS LIBRE ---------- HAUT de PAGE