ORGUES EGLISESPHOTOS INFORMATIQUE  

Des boissons bienfaisantes...

Galien rend vsite à Marc Aurèle alors malade
Galien auprès de Marc-Aurèle en 171 après J.C.

Il n'y a pas si longtemps, la majeure partie des remèdes consistait en tisanes, infusions, décoctions de plantes herbacées. Sur les rayons des pharmacies, se trouvaient alignés, vases et bocaux renfermant feuilles et fleurs distillées, extraites d'une variété infinie de plantes. Le pharmacien suivant l'ordonnance du médecin, composait lui-même le médicament en mélangeant des doses précises des différents végétaux. Les premières " spécialités ", que sont les médicaments préparés en laboratoire, apparurent peu à peu, remplaçant les bocaux par une avalanche de boîtes contenant pilules, poudres, liquides. L'emploi des plantes n'a pas disparu, bien au contraire, car beaucoup de médicaments  " en boîtes " son fabriqués en utilisant leurs principes actifs. Ces remèdes d'origine végétale sont appelés " galéniques ", du nom du grand médecin de l'Antiquité, Galien. Le saviez-vous ? Pour en savoir plus sur Galien >>>  ici     

...pour une meilleure santé

Boisson stimulante Vin tonique Cure printanière Boisson digestive
serpolet
Serpolet
angélique
Angélique
pensée sauvage
Pensée sauvage
anis vert
Anis vert

Infusion dépurative Tisane détente Infusion fortifiante Tisane fraîcheur
bardane
Bardane
olivier
Olivier
sauge
Sauge
menthe poivrée
Menthe poivrée

Boisson régulatrice

Tisane laxative

Infusion adoucissante Infusion antiseptique
aubier du tillel
Aubier de Tilleul
frêne
Frêne
bourrache
Bourrache
bourgeon de pin
Bourgeon de pin

 Fermer la fenêtre  --------------  L'ART DU TEMPS LIBRE --------------- HAUT de PAGE  
L'Art du Temps Libre :accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


...pour une meilleure santé

Boisson stimulante Vin tonique Cure printanière Boisson digestive

serpoletLe serpolet :
Commun  dans les régions méridionales, le serpolet aime les terrains secs et arides. Son odeur est agréable et pénétrante, sa saveur aromatique, amère et chaude. Les moutons le recherchent pour son parfum.

angéliqueL'angélique :
Belle plante ombellifère pouvant atteindre 2m de hauteur, l'angélique est cultivée dans la région de Niort, la Loire, le Puy-de-Dôme.
 

pensée sauvageLa pensée sauvage :
Elle a de petites fleurs jaunes, tachées de violet. On la trouve dans tous les champs, en France, au-dessous de 1900 m.

 

anis vertL'anis vert :
Originaire d'Égypte, l'anis est cultivée en  région méditerranéenne. On utilise ses semences.
 

 

Qualités :
Stimulant général (physique et psychique), digestif, diurétique.
 

 

Qualités :
Stimulante de l'appétit tout en facilitant la digestion. Sédative, décongestionnante, elle peut être utilisée en fumigations en début de grippe.

Qualités :
Tonique, dépurative, diurétique, elle est idéale pour une cure de printemps.

 

Qualités :
Carminatif, il favorise l'expulsion des gaz intestinaux et stimule les voies digestives.

 

Indications :
Fatigue générale associée éventuellement à des angoisses, digestions difficiles, spasmes digestifs, constipation, rhumatismes.

Indications :
Aérophagique, digestion difficile, fatigue générale.

 

Indications :
Rhumatismes, affection de la peau : eczéma, dartres...

 

Indications :
Digestions inconfortables, aérophagie, toux nerveuse.

 

Recette :
Feuilles de serpolet, de thym, de frêne. Mettre une pincée de chaque pour une tasse. Faire bouillir 2 à 3', laisser infuser 10'. Boire le soir, 1/2 heure avant le coucher.


 

Recette :
15g de racines d'angélique, 5g de feuilles de mélisse, de semences de fenouil et de carvi, 2g de noix de muscade, 0,50g de stigmates de safran. Verser le mélange dans un litre de vin, laisser macérer 8 jours et filtrer. Prendre un verre avant un repas.
 

Recette :
50g de plantes de pensée sauvage, 20g de feuilles et de racines de bardane, 10g de cônes de houblon, 20g de feuilles de mélisse. Une poignée du mélange pour un litre d'eau. Faire bouillir 2', laisser infuser 10'. Prendre une tasse le matin à jeun et 2 tasses dans la journée pendant 3 semaines.

Recette :
20g de semence d'anis vert, de feuilles de basilic, de fleurs de matricaire, de feuilles de marjolaine, de fleurs d'oranger, de feuilles de thym et de verveine. Une cuillérée à soupe du mélange par tasse. Faire bouillir 1 à 2'. Prendre une tasse après le repas. L'anis vert entre dans la préparation de l'anisette.

Retour

Retour

Retour

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


...pour une meilleure santé

Infusion dépurative Tisane détente Infusion fortifiante Tisane fraîcheur

bardaneBardane :
Cultivée dans les jardins botaniques, la bardane a des fleurs violet pourpré. Toute la plante est utilisée.
 

 

olivierL'olivier :
Typique des régions à climat doux, cet arbuste préfère les terrains sec et craint le froid. En herboristerie, on utilise ses feuilles. Suivant l'époque de la récolte, les fruits ou olives sont verts ou noirs.

saugeLa sauge :
Plante vivace aux feuilles vert gris, la sauge aime les terrains chauds et rocailleux. Cette plante est particulièrement appréciée des abeilles.

 

menthe poivréeLa menthe poivrée :
Surtout cultivée dans la région de Milly-la-Forêt dans le Midi. Plante fragile, ne pas la manipuler inutilement.


 

Qualités :
Diurétique et sudorifique, elle agit comme dépuratif, favorisant l'élimination des déchets accumulés dans l'organisme.

 

Qualités :
Les feuilles sont fébrifuges, hypotensives, diurétiques. L'huile d'olive augmente les sécrétions biliaires.

 

Qualités :
On dit : " Qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin du médecin ". Tonique du système nerveux et de l'appareil digestif.

Qualités :
Tonique général, digestive, antispasmodique. A haute dose, elle peut entraver le sommeil.

 

Indications :
Goutte, rhumatismes. Une cure au printemps contribue à rétablir l'équilibre de l'organisme.
 

 

Indications :
Employé avec succès contre l'hypertension et ses troubles.

 

 

Indications :
Fatigue générale, digestion difficile, rhumatismes. En bain de bouche contre les aphtes, en friction pour le cuir chevelu.

 

Indications :
Employée en cas de digestion lente, de ballonnements, de fatigue. Elle donne de bons résultats contre les migraines. Quelques gouttes d'essence de menthe dans une coupelle éloignent les moustiques.

Recette :
20g de feuilles de bardane, d'eucalyptus, 30g de feuilles de frêne, d'ortie, 20g de feuilles de romarin, de thym. 4 cuillerées à soupe du mélange pour un litre d'eau. faire bouillir 2', laisser infuser 10'. Boire un litre par jour pendant 3 semaines.

Recette :
60g de feuilles d'olivier, 30g de fleurs de bourrache, de feuilles d'ortie et de sauge. Une cuillérée à soupe du mélange par tasse. Faire bouillir 2', laisser infuser 10'. Boire 2 à 3 tasses par jour.
 

Recette :
50g de feuilles de sauge, de thym, 50g de rhizomes de chiendent. Une cuillérée à soupe du mélange pour une tasse. Ajouter un brin de persil frais, faire bouillir 2', laisser infuser 10'. Boire 2 à 3 tasses par jour.

Recette :
Feuille de menthe poivrée, de maté vert, de basilic. Une pincée de chaque herbe par tasse d'eau bouillante, laisser infuser 10'. Boire 2 tasses par jour.

 

Retour

Retour

Retour

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


...pour une meilleure santé

Boisson régulatrice

Tisane laxative

Infusion adoucissante Infusion antiseptique

aubier du tilleulL'aubier de Tilleul
Le tilleul sauvage est cultivé pour ses fleurs odorantes dans la Drôme et le Vaucluse. On utilise surtout l'aubier (bois tendre situé entre le coeur et l'écorce). Il existe un autre tilleul, le Tilla platyphyllos

frêneLe frêne :
Arbre de haute tige qui peut atteindre 40m. L'espèce qui est cultivée en Sicile laisse écouler un  suc sucré formant la manne.


 

bourracheLa bourrache :
Originaire d'Orient, elle aime le soleil. On utilise les sommités (extrémité de la tige formée de feuilles et de fleurs) de cette plante qui donne des fleurs bleues. Les feuilles ont le goût du concombre.
 

bourgeon de pinLe bourgeon de pin :
Grand arbre résineux, le pin sylvestre aime les sols sableux. L'écorce est rougeâtre, le fruit est un cône oblong, formé d'écailles ligneuses. L'essence est obtenue par la distillation à la vapeur de feuilles et de jeunes branches des différents pins.

Qualités :
Draineur hépatique et rénal.

 

 

Qualités :
Les feuilles sont dépuratives, l'écorcer est tonique d'où son appellation de " quinquina 'Europe ".

Qualités :
Riche en nitrate de potassium, elle a d'excellentes vertus diurétiques.
 

Qualités :
Les bourgeons de pin, appelés  couramment bourgeons de sapin, ont les propriétés d'un baume et adoucissent les voies respiratoires.

Indications :
Recommandé contre l'excès d'acide urique, le mauvais fonctionnement hépatique.

Indications :
Laxatif doux pour intestins fragiles. Prendre une cuillerée à café de manne, le soir au coucher.

Indications :
Ses qualités sudorifiques la font recommander dans les affections des voies respiratoires.

Indications :
Les affections des bronches

 

Recette :
4
0g d'aubier de tilleul sauvage, de racine de gentiane, de feuilles de sauge, de sarriette, 20g de feuilles de menthe. Une cuillérée à soupe du mélange par tasse. Faire bouillir 2', laisser infuser 10'. En cure, boire 3/4 de litre par jour pendant 3 semaines.

Recette :
30g de feuilles de frêne, de guimauve, de mauve, 50g de feuilles de pariétaire, 10g de racines de réglisse, 10g de baies de sureau. Une cuillerée à soupe du mélange pour une tasse. Faire bouillir 2', laisser infuser 10'. Boire une tasse le soir.

Recette :
Fleurs de bourrache, bourgeons de sapin, feuilles de verveine odorante. Mettre une pincée de chaque pour une tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10'. En cas de rhume, boire 3 à 4 tasses bien chaudes, par jour.

Recette :
Bourgeons de pin, écorce de cannelle, clous de girofle. Mettre une pincée de chacun de ces composants pour une tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10'. Boire le soir.
 

Retour

Retour

Retour

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Claude Galien
   " L'ange de la médecine "  

Un jour, il y a bien longtemps, un philosophe perse vint consulter un célèbre médecin romain : les deux derniers doigts d'une de ses mains avaient perdu presque toute sensibilité. Pendant que le médecin l'examinait, la patient lui dit avoir été soigné par de nombreux praticiens : compresses, infusions de mauve, exorcismes, rien n'y avait fait !

Septique, le médecin haussa les sourcils, mais poursuivit néanmoins son examen :
" N'êtes-vous jamais tombé sur la colonne vertébrale ? " lui demanda-t-il ?
" Non, je ne crois pas. Simplement, il y a quelques années déjà, je suis tombé et mon épaule a heurté assez durement une pierre. Mais c'est de l'histoire ancienne qui n'a rien à voir avec mon doigt... "

" Vous vous trompez, répondit le médecin, votre choc a provoqué une inflammation de la moelle épinière à la hauteur de la septième vertèbre cervicale. Or, c'est là que prend naissance le nerf cubital, qui se prolonge jusqu'aux deux derniers doigts. "

Cela se passait en 71 après J.C. et e diagnostic digne de la médecine moderne, avait été porté par Claude Galien.

Ce médecin romain d'adoption, mais grec d'origine, naquit à Pergame, sur la côte méditerranéenne de la Turquie actuelle, en 131 après J.C. Longtemps grecque par sa culture et sa civilisation, Pergame faisait partie de l'Empire romain depuis 133 av. J.C. Galien y étudia la philosophie et la médecine (qui allaient de pair à cette époque) puis il se rendit à Smyrne et ensuite à Alexandrie, où se trouvait une école réputée en anatomie et chirurgie.  A vingt-huit ans lorsqu'il revint à Pergame, Galien était déjà un médecin de renom, pourtant il rêvait déjà de quitter sa province pour rejoindre Rome, la capitale.

En 164, cinq ans plus tard, il s'y installa. La pratique de la médecin dans cette ville était alors une profession libérale et un grand nombre d'aigrefins, se faisant passer pour des guérisseurs infaillibles, recevaient de très gros honoraires... sans parler des distinctions de toutes sortes...

Page 2

Galien s'en rendit compte tout de suite et le mentionna dans une de ses oeuvres : " Même les cordonniers, les teinturiers, les charpentiers,l es serruriers abandonnent leur métier pour s'improviser médecin ! Ceux qui préparaient les couleurs pour les peintres et les drogues pour les pharmaciens se prennent tout bonnement pour de véritables savants ! ".

Galien devint vite célèbre à Rome. Il faisait ses cours dans un théâtre public, se lia d'amitié avec les hommes les plus respectables de l'époque et gagna même la confiance de Marc Aurèle, qu'il guérit d'une maladie sur laquelle tous les autres médecins avaient porté un faux diagnostic.

Galien eut bientôt la joie d'être nommé médecin des gladiateurs : en effet, en soignant leurs blessures, il allait pouvoir perfectionner sa connaissance de l'anatomie et de la physiologie humaines, n'ayant pu jusqu'alors expérimenter que sur les animaux, l'autopsie (dissection des corps humains) étant interdite.

Ainsi il recueillit une foule de précieux renseignements, d'observations, de découvertes. Il étudia de nombreuses lésions cervicales, ce qui lui permit de faire la distinction entre nerfs sensitifs et nerfs moteurs. Un grand pas dans l'histoire de la médecine était accompli. Il mit en évidence le système circulatoire et constata la présence permanente du sang dans les artères.

Entre 169 et 180, c'est-à-dire jusqu'à la port de Marc- Aurèle, Galien accomplit beaucoup de travaux d'une grande importance, à tel point que ses contemporains ne tardèrent pas à l'appeler " l'Ange " (part une anagramme de son nom latin Galenus = Angelus), voulant ainsi indiquer qu'il était " L'ange de la médecine ".

Durant les dernières années de sa vie jusqu'à sa mort, en 201, Galien écrivit son plus important ouvrage : l'Art médical, résumant son enseignement.

Retour